08/09/2014

Frédéric Daerden (PS):«Changer la dynamique de la Fédé du PS liégeois»

Gaspard GROSJEAN,Chargé d’amplifier l’action commune à Liège, Frédéric Daerden prend son rôle à cœur et veut complètement changer la dynamique au sein du PS liégeois. Il n’exclut d’ailleurs pas de se présenter à la présidence de la Fédé. Le Herstalien pointe du doigt le contrôle de Tecteo et promet que le PS mènera une opposition forte au fédéral. Extraits de la grande interview politique à découvrir ce lundi dans La Meuse.

Vous aviez tenu des propos assez cinglants dans la presse vis-à-vis de certaines personnalités du PS liégeois le lendemain des élections. Vous le regrettez aujourd’hui ?

Pas du tout. Je n’ai aucun regret parce que je pense que mes propos étaient pleins de bon sens et remplis de pertinence. Et puis il y a eu, dans les jours qui ont suivi, plusieurs réunions organisées au niveau de la Fédé du PS liégeois. Puis il y a eu les vacances. Elles sont désormais passées et j’espère que l’on va continuer à aller de l’avant. En tout cas, on peut compter sur moi, j’ai déjà commencé le travail pour amplifier l’action commune.

Willy Demeyer reste la bonne personne pour diriger la Fédé ?

Ce sera aux affiliés de le dire lors de l’élection à la mi-2015. Je considère pour ma part, et je ne suis pas le seul, que notre fédération, depuis les 9 ans de présidence de Willy, a connu de bons résultats électoraux. Sauf le dernier. Ça, c’est une chose.

Deux, la Fédé de Liège, dans sa gouvernance, dans son poids au sein du parti, dans sa relation avec les militants, a perdu des plumes. C’est pourquoi il faut changer cette dynamique. Nous avons, au sein de la Fédé, de nombreuses personnes qui peuvent y contribuer.

Gaspard GROSJEAN

Les commentaires sont fermés.