25/01/2015

Restauration solidaire à Vottem

restauration solidaire.jpgBesoin d’un peu de chaleur et de convivialité ? Venez partager gratuitement avec nous un bol de soupe ou une tasse de café !        
Dans le cadre du "plan Grand Froid" de la Ville de Herstal.


Du 10 janvier au 28 mars à la maison intergénérationnelle de Vottem • rue du Bouxthay 1 à 4041 Vottem
Quand ?

  • Janvier : ve 16 – me 21 – ve 30
  • Février : me 4 – ve 13 – me 18 – ve 27
  • Mars : me 4 – ve 13 – me 18 – ve 27
  • à chaque fois de 11 à 13h30
Un projet du Plan de cohésion sociale de la Ville de Herstal avec la collaboration du Comité de participation de Vottem et du club des pensionnés de Vottem.

A l’initiative du Député-Bourgmestre Frédéric Daerden, et du Président du CPAS Christian Laverdeur, en charge des Seniors.

22/01/2015

« Herstal Ré-Évolution » sélectionné pour le « Belfius Smart City Award 2015 »

Photo Herstal Centre administratif façade HD.jpg

Il y a quelques mois, Belfius lançait, en partenariat avec Le Vif/L’Express et Knack, Proximus et Accenture, la première édition du « Belfius Smart City Award », un concours[1] visant à primer la ville ou commune la plus créative en matière d'innovation durable.Au terme des présélections, dix projets émanant de villes et communes des trois régions ont été retenus par un jury professionnel en vue de la finale. Parmi ceux-ci, le projet « Herstal Ré-Évolution »

Qu’elles soient grandes ou plus petites, nos villes et communes n’ont d’autre choix, pour rester attrayantes, que de devenir « smart », c’est-à-dire de mettre en place des solutions intelligentes, innovantes et durables pour diminuer leur impact environnemental, utiliser davantage les énergies renouvelables, mieux répondre aux besoins essentiels des citoyens et améliorer leur qualité de vie.

Soucieuse de contribuer à susciter une véritable dynamique autour de cette démarche « Smart Cities » en Belgique, Belfius organise, en collaboration avec Le Vif/L’Express et Knack et avec le soutien de Proximus et d’Accenture, un concours à destination des pouvoirs locaux dont le but est de récompenser le projet le plus « smart » porté et réalisé par une ville ou une commune du pays.

Le 17 décembre dernier, un jury professionnel, composé notamment de personnalités académiques et de spécialistes Smart Cities des partenaires précités, a sélectionné dix projets qui se distinguent particulièrement par leur caractère à la fois durable, innovant et intégré, parmi lesquels le projet « Herstal Ré-Évolution ».  

Herstal Ré-Évolution 

Rénover et redessiner le centre-ville, améliorer le cadre de vie des habitants et la qualité des services à la population, promouvoir l’utilisation des modes de transport alternatifs via une politique de mobilité volontariste, soutenir le développement du commerce de proximité, attirer de nouvelles entreprises qui créeront de l’emploi et de la richesse, favoriser la transition vers l’économie dePhoto Herstal Centre administratif LD.jpg demain… : depuis une dizaine d’années, la ville de Herstal s’est engagée dans un vaste projet de redynamisation et de revitalisation urbaines.

Etape clé de ce projet, le réaménagement complet de la place Jean Jaurès pour en faire une place publique « nouvelle génération » où innovation, économies d’énergie et nouvelles technologies sont mises au service des citoyens.

Simple parking jusqu’il y a peu encore, la place Jean Jaurès est aujourd’hui devenue un lieu de rencontre et de dialogue convivial, agrémenté de bancs, d’arbres et d’une fontaine, et équipé d’un éclairage LED innovant, en hauteur et au sol, délimitant les différents espaces et soulignant le caractère dévolu à l’une ou l’autre activité, tout en permettant une diminution de la facture énergétique. À souligner également l’éloignement volontaire des véhicules motorisés de cette nouvelle place communale, ce qui contribue notamment à réduire sensiblement la pollution sonore et atmosphérique au centre-ville.

Dans le prolongement de ce réaménagement, un nouveau centre administratif, à l’architecture révolutionnaire, est en train de voir le jour et viendra renforcer le côté moderne et innovant de la place.

Envisagé dans un souci de synergie et de mutualisation des services, ce nouveau centre administratif permettra un regroupement structurel, non seulement des services communaux, mais également avec le CPAS, favorisant ainsi la collaboration entre le personnel des deux entités et améliorant également l’accessibilité et la visibilité des services aux citoyens, tout en générant des économies d’échelle.

Ce nouveau centre administratif fonctionnera sur le principe d’une e-administration et des bornes intelligentes à destination des citoyens seront installées. Administrés et visiteurs pourront bénéficier du wifi gratuit dans les bâtiments communaux mais également sur la place Jean Jaurès.

Au-delà de son image contemporaine et audacieuse, ce centre administratif se distingue également par son caractère innovant sur les plans technique et environnemental. Sa toiture et ses murs extérieurs végétalisés permettent au bâtiment, répondant aux conditions « basse énergie », de jouer un rôle de protecteur contre les pollutions urbaines, de producteur d’oxygène et d’épurateur d’air. Il est en outre muni de panneaux solaires pour la production d'eau chaude destinée aux sanitaires et/ou au chauffage des locaux.

Situé sur un terrain de près de 17.000 m² anciennement occupé par un bâti disparate dont le sol a été assaini, l’espace dédié à ce nouveau centre administratif sera complété par une promotion immobilière comprenant logements et bureaux ou du petit artisanat, ainsi que par un parc public et un parking de 250 places. Jouxtant la place communale, un nouveau centre sportif rejoindra également les infrastructures de la piscine existante.

Le réaménagement complet de la place Jean Jaurès et la construction du nouveau centre administratif de Herstal s’inscrivent dans un vaste ensemble de projets complémentaires et transversaux qui ont pour fil conducteur la renaissance d'une cité sur des bases saines et durables dans un environnement agréable. Il apparaît donc clairement que les projets « smart » entamés ont un impact direct et significatif sur le quotidien de la population.

Parce que 98 % des Belges vivent dans des zones urbaines et que les villes de demain concernent aussi bien les générations futures qu’actuelles,  le grand public – et notamment les habitants de Herstal – pourra voter pour son projet préféré en novembre prochain.

Les résultats de ce vote seront pris en considération pour l’attribution du prix au meilleur projet « Smart City » par le jury professionnel. La cérémonie de remise du Belfius Smart City Award 2015 se déroulera le 2 décembre 2015 en présence des dix villes et communes sélectionnées.

20/01/2015

Un panneau «Nous sommes Charlie» suscite la polémique à Herstal

nous sommes charlie Herstal.jpg

Voulant montrer son soutien et son empathie par rapport aux derniers événements parisiens, la Ville de Herstal vient de faire installer une grande bâche sur la façade de l’Hôtel de Ville. Sauf que… Tout le monde ne semble pas d’accord avec les « Nous sommes… » qui y ont été inscrits.

Ce lundi matin, Xavier Gonzalez, chef de cabinet de Frédéric Daerden, publiait, sur Facebook, une série de photos. Sur celles-ci, la nouvelle bâche installée récemment sur la façade de l’Hôtel de Ville. Une bâche sur laquelle il est écrit, en grand « Nous sommes Charlie » et, en plus petit, des déclinaisons de « Nous sommes… ».

Mais assez vite après cette publication, des commentaires négatifs sont apparus. Entre la récupération politique, le gaspillage des deniers publics ou le « grand n’importe quoi », certains se sont surtout étonnés du « ciblage » de religion qui avait été fait. « Dommage mais je ne vois pas « Nous sommes chrétiens » », s’étonne ainsi An. Pour Joël, c’est le « Nous sommes athées » qui manque.

Des remarques qui nous ont interpellées et poussé à contacter Frédéric Daerden, bourgmestre de la Ville, afin qu’il explique cette démarche. « Cette bâche est l’expression externe de notre soutien et notre empathie par rapport à ce qu’il s’est passé à Paris. Un élan de solidarité qui, comme vous le savez, dépasse nos frontières. Nous avons donc opté pour cette bâche et avons voulu élargir le message de « Nous sommes Charlie ». On l’a fait en s’adressant aux personnes qui ont directement été victimes de ce qu’il s’est passé. C’est la raison pour laquelle nous avons ajouté « Nous sommes policiers ». « Nous sommes musulmans » et « Nous sommes juifs ». ».

Plus d’informations à ce sujet dans La Meuse édition Basse-Meuse de ce mardi, ainsi que dans nos éditions numériques, sur http://num.sudinfo.be