29/06/2013

Marc Namotte (43 ans), tué à coups de chaise à Vottem

Vottem, cadavre, Marc Namotte, HerstalLe corps a été découvert dans un terrain vague à côté de l’habitation.

Ce sont des voisins qui ont fait la macabre découverte vers 7 heures ce samedi matin. Alors qu’ils circulaient dans la rue aux Ruelles à Vottem, ils ont aperçu un cadavre qui gisait dans une marre de sang, au milieu d’un terrain vague, autour du numéro 86.

Directement, les témoins ont appelé la police qui s’est rendue sur place. Le corps de la victime a été rapidement identifié. Il s’agit de Marc Namotte, un sdf originaire de Herstal, mais qui a beaucoup voyagé à travers le pays pour finalement atterrir à Liège, où il émarge au CPAS.

L’homme était cependant hébergé chez une connaissance à Vottem depuis un peu plus d’un an. C’est à côté de l’habitation de cet ami qu’il a retrouvé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, Marc Namotte aurait été tué à coups de chaise. Une chaise a d’ailleurs été retrouvée à côté du corps de la victime.

24/06/2013

Axel Witsel de retour à Vottem

Axel Witsel, Vottem, Aurélie Drion, Franco Ianieri, Ville de Herstal, Diable Rouge, Lukaku,Zénith Saint-Pétersbourg

A chaque fois qu'il le peut, le footballeur revient jouer au foot dans son ancien quartier. Chapeau

De passage pour le week-end en Belgique, Axel Witsel est revenu, par deux fois, dans son ancien quartier de Vottem. Si samedi, en compagnie de Lukaku, il a joué au foot avec les jeunes du quartier, dimanche il a dévoilé la plaque de l'espace sports qui porte son nom depuis un an.

La distance et la célébrité n'ont pas fait oublier son quartier à Axel Witsel. En toute simplicité, la plupart du temps à l'improviste et surtout sans la présence des médias, le joueur du Zénith Saint-Pétersbourg revient dès qu'il le peut dans le Vottem qui l'a vu grandir. Pour dire bonjour à « Jouve », celui qu'il considère comme son grand-père, mais aussi pour taper dans la balle avec les jeunes du quartier. Et il ne le fait pas n'importe où. Il le fait sur l'agoraspace « Axel Witsel », bâti rue des Mésanges, à quelques dizaines de mètres du terrain vague sur lequel il a passé son enfance à jouer au foot. « Dès que je pouvais, je venais jouer au foot avec mes copains là où maintenant il y a une dalle en béton », se souvient le Diable Rouge. Et si l'année dernière, Axel n'avait pas pu être là pour l'inauguration de l'agoraspace, hier après-midi, Franco Ianieri, échevin des Sports, a profité de sa présence pour dévoiler Axel Witsel, Vottem, Aurélie Drion, Franco Ianieri, Ville de Herstal, Diable Rouge, Lukaku,Zénith Saint-Pétersbourg  une plaque officielle. « Ca me fait très plaisir d'avoir cet espace qui porte mon nom, dans mon quartier, là où j'ai grandi. Je suis vraiment très fier ». Et si sa venue n'avait pas été annoncée, la nouvelle s'est très vite répandue comme une traînée de poudre. Gentiment et en toute simplicité, il a pris le temps de saluer toutes ses connaissances et de signer des autographes aux enfants présents. « A chaque fois que je le peux, je reviens ici. Je viens avec des amis, samedi c'était avec Lukaku, et je joue au foot avec les enfants. Je sais que ça leur fait plaisir. Et à moi aussi ». Un beau geste, les étoiles dans les yeux des enfants ne pouvaient que l attester, qui mérite d'être salué.

 



Le footballeur Axel Witsel de retour dans le quartier de son enfance à Vottem

Franco Ianieri, Axel Witsel, Herstal, Vottem, Sport, Lukaku,  Zénith Saint-Pétersbourg

De passage en Belgique pour le week-end, le footballeur Axel Witsel est revenu, par deux fois, dans son ancien quartier de Vottem. Samedi, en compagnie de Lukaku, il a joué au foot avec les jeunes du quartier. Dimanche, il a dévoilé la plaque de l’espace sports qui porte son nom depuis un an.

La distance et la célébrité n’ont pas fait oublier son quartier à Axel Witsel. En toute simplicité, la plupart du temps à l’improviste et surtout sans la présence des médias, le joueur du Zénith Saint-Pétersbourg revient dès qu’il le peut dans le Vottem qui l’a vu grandir. Pour dire bonjour à « Jouve », celui qu’il considère comme son grand-père, mais aussi pour taper dans la balle avec les jeunes du quartier.« Dès que je pouvais, je venais jouer au foot avec mes copains là où maintenant il y a une dalle en béton », se souvient le Diable rouge. Et si l’année dernière, Axel n’avait pas pu être là pour l’inauguration de l’agoraspace, hier après-midi, Franco Ianieri, échevin des Sports, a profité de sa présence pour dévoiler une plaque officielle.Plus d’informations à ce sujet dans La Meuse édition Basse-Meuse de ce matin, ainsi que dans nos éditions numériques, sur http://num.sudinfo.be