20/12/2012

Noël de Résistance et de Solidarité au Centre fermé de Vottem

NOËL DE RÉSISTANCE ET DE SOLIDARITÉ

 

LUNDI 24 DÉCEMBRE 2012 RENDEZ-VOUS AUTOUR DU CENTRE FERMÉ POUR ETRANGERS DE  VOTTEM ENTRE 16H30 ET 18H00

 

Avec nos bougies éclairons la face la plus honteuse de la politique belge en matière d’asile et d’immigration :

 

Ø  les centres fermés pour étrangers où sont détenues des personnes « criminalisées », alors qu’elles sont simplement  « sans papiers » c’est-à dire sans titre de séjour (procédures souvent toujours en cours)

Ø  les expulsions violentes qui se poursuivent quotidiennement

 

Et libérons les paroles des enfermés  de  Vottem en leur offrant une carte téléphonique pour communiquer avec l’extérieur :

 

Ø  Une délégation entrera à l’intérieur du centre pour remettre une enveloppe à chacun.

 

 

En ces temps où les raisons de fuir la guerre, les dictatures, les persécutions, la misère, les catastrophes climatiques, ne font que s’intensifier à l’échelle de la planète, c’est une politique de non-accueil qui est menée en Belgique. Le gouvernement actuel a même décidé d’intensifier la politique dite de retour, c’est-à-dire en réalité d’expulsion. Une liste de pays dits « sûrs » (Kosovo…) a pour effet de restreindre encore le droit d’asile. On renvoie aussi vers les pays de « transit »par lesquels une personne est passée avant de pouvoir gagner l’Union Européenne. Et même vers des pays en guerre comme l’Afghanistan… Il faut savoir que  ¾ des demandes d’asile sont refusées.

 

En 2009, une instruction invitait les « sans papiers » à introduire une demande de régularisation de séjour basée sur leur longue présence en Belgique, leur « ancrage local », un contrat de travail… c’était le résultat de plusieurs années de luttes et de revendications. Mais, alors qu’en 2010 les réponses positives avaient donné espoir, depuis 2011 un grand nombre de personnes qui avaient introduit un dossier de régularisation de ce type reçoivent une réponse négative qui les renvoie à la clandestinité et à l’exploitation (chiffres 2011 : 31,6% seulement de réponses positives). Des familles avec enfants scolarisés depuis de longues années se voient à nouveau menacées d’expulsion.

 

La circulaire Wathelet du gouvernement précédent a mis en place une chasse aux déboutés de l’asile et de la régularisation : s’ils n’organisent pas leur « retour volontaire », ils se verront arrêtés à domicile par la police communale placée de facto sous les ordres de l’Office des Etrangers. Aujourd’hui à Liège, une fonctionnaire de l’OE a son bureau à l’Hôtel de police !

 

Alors que la xénophobie reprend vigueur, à nous de nous mobiliser pour une politique d’asile et d’immigration qui respecte les droits humains : droit d’asile, liberté de circulation, droit de vivre en sécurité !

Liberté ! Solidarité !

centre fermé vottem, Vottem, Herstal,

 

15/12/2012

Deuxième soirée annuelle pour Herstal se Bouge : "les pennes se bougent" !

Herstal se bouge, Herstal, Vottem, salle équipe, Ville de HerstalLe samedi 19 janvier, l' asbl "herstal se bouge" organise sa deuxième soirée annuelle...
Au menu, souper dans la bonne humeur suivi d'une soirée dansante avec ambiance assurée...

Comme l'explique Thibaut de l'association " Nous vous y attendons nombreux pour souper, pour danser ou pour les deux suivant vos envies...et n'oubliez pas que "plus on est de fous..." alors vos amis sont aussi les bienvenus... Plus de 200 repas en 2012.

Pour toute réservation pour le souper pâtes, veuillez sonner au 0498/213297 ou 0495/540626 ou alors par mail: herstal-se-bouge@hotmail.be

La réservation sera prise en compte dès réception de votre paiement sur le compte 001-6139879-49.
N'oubliez pas de préciser la sauce que vous désirez avec vos pâtes.

Adresse: Salle de l'équipe rue Emile Vandervelde 4041 Vottem. Au menu: Pennes bolognaise ou carbonara + 1 boisson 10€ dès 19h00
Pour uniquement la soirée: 2€ dès 21h00. Réservation souhaitée pour le 11 janvier.
 

13/12/2012

Un centre pour les illégaux criminels à Vottem

media_xll_5398341.jpgLe centre fermé pour les personnes en séjour illégal de Vottem (Herstal) sera doté d'une aile pour les clandestins criminels, a confirmé mercredi Karin Temmerman, chef du groupe sp.a à la Chambre , à l'émission flamande Terzake sur Canvas.

Il est question depuis longtemps de créer une telle aile à Vottem. La ministre de l'asile et de la migration Maggie De Block (Open VLD) avait demandé à cet effet des moyens supplémentaires lors de la confection du budget, sans résultat. Le projet sera finalement financé avec le budget existant.

"Nous espérons que le centre sera opérationnel d'ici quelques mois", a déclaré Mme Temmerman dans Terzake, bien que le cabinet de la ministre De Block ne souhaite se prononcer sur un calendrier. "Il faut encore se concerter avec les syndicats et les riverains n'ont pas encore été officiellement informés".

Theo Francken (N-VA) estime que ce projet est une bonne chose. "C'est quelque chose que nous demandons déjà depuis des années", a-t-il dit. "Les gangsters pourrissent l'atmosphère dans les centres fermés. Les syndicats demandent depuis des années une aile séparée (pour ces derniers)."