Le futur champion a continué sa marche royale vers le titre qui lui semble promis. Les locaux ont le monopole du cuir. Et ont fait la différence physiquement. «On n’a pas arrêté de travailler, assure Nicolas Palumbo. On aurait dû mener plus largement à la pause. » Les choses se concrétisent en seconde période. Avec des buts et une bonne seconde période où le suspense n’a jamais été au rendez-vous entre deux équipes aux forces bien différentes. «Je compte qu’il faudra encore gagner six rencontres avant de penser être champion » conclut le coach de Milanello qui, pour rappel, quittera le club en fin de saison pour prendre une année sabatique.