14/06/2013

Et maintenant M. Daerden, des colis alimentaires pour le travailleur licencié ?

Nadia Moscufo, PTB, Herstal, Ville de Herstal, Maxime Liradelfo, Frédéric Daerden

Suite au licenciement d’un travailleur du service des travaux de la ville de Herstal survenu la semaine dernière, le PTB, 2ème parti de la ville, à souhaité réagir en interpellant la majorité, hier soir durant le conseil communal.


Nadia Moscufo, conseillère communale PTB à Herstal: « Comme Parti de gauche, nous ne pouvons pas accepter un licenciement de la sorte. Nous avions mis le point au conseil communal de ce jeudi pour pouvoir en débattre et avoir toutes les réponses à nos questions sur le contexte de ce licenciement. Nous souhaitions également exiger la réintégration du travailleur. »


Les élus du PTB soutiennent les démarches de solidarité des travailleurs et leur délégation syndicale.
Maxime Liradelfo, conseiller communal PTB à Herstal: «  Nous félicitons les travailleurs qui ont exprimé leur Solidarité. Nous encourageons la délégation syndicale dans sa démarche. Celle-ci a eu différents échanges avec le Bourgmestre et les Échevins mais le Collège n’avait pas souhaité revenir sur sa position. Nous le regrettons et le dénonçons».


Après les explications du Bourgmestre, le PTB n’accepte toujours pas cette décision de priver un travailleur de son revenu et argumente...

Maxime Liradelfo : « Quand bien même il y aurait eu faute, une sanction n’aurait-elle pas suffit ? Est-ce bien responsable de jeter quelqu’un de son boulot et ainsi l’envoyer alourdir les rangs des plus démunis ? Quel sera l’avenir de ce travailleur demain ? Bénéficier des colis alimentaires que Monsieur Frédéric Daerden se vante d’avoir obtenu auprès des grands magasins? Depuis quand la charité chrétienne est-elle devenue le modèle de société socialiste? En tout cas, ce modèle n’est pas le nôtre! Les travailleurs n’ont pas besoin de charité ! Ils ont besoin d’un travail qui leur donne leur dignité, qui leur permet de participer à la société et qui leur permet un équilibre de vie »


Et Nadia Moscufo de continuer : « Dans le privé, les patrons des multinationales, sont de plus en plus arrogants et se permettent de jeter à la rue les travailleurs. Ici, nous dénonçons cette même attitude alors que nous nous trouvons dans une ville dirigée par des "socialistes" et des "humanistes",  c’est inacceptable. Ce qui nous dépasse aussi dans cette histoire c’est qu’aucun Échevin ni le Bourgmestre n’avait daigné rencontrer le travailleur ou son délégué syndical avant de prendre cette décision. Il a également été convoqué par le Secrétaire Communal suite à une audition de Police et toujours sans lui proposer de se faire assister par son représentant syndical. Les conseillers constatent dans les faits ce que signifie pour le PS « être un parti de gauche crédible ».


Malgré un débat en huis clos au conseil communal d’hier soir, le Collège communal n’a pas voulu revenir sur sa décision.


Nadia Moscufo: « Nous avons pu en débattre en huis clos et ceux qui le souhaitait ont pu donner leur avis. Malheureusement, le huis clos nous interdit d’en dire plus. Nous allons consulter nos avocats pour voir de quelle manière nous pourrions expliquer les choses de manière plus transparente ».

Contact presse PTB Herstal: Maxime Liradelfo 0499/333.000

Les commentaires sont fermés.