16/07/2013

Un cheval euthanasié après avoir été attaqué à coups de machette à Milmort

cheval, Milmort, coups de machette, euthanasie, Michel Breynart, Herstal« Inacceptable ! ». Michel Breynart n’a pas d’autre mot pour décrire la scène qu’il a découverte le mardi 2 juillet dans sa prairie de la rue Masuy, à Vottem. Son cheval Jojo avait été massacré à coups de machette. Le vétérinaire n’a eu d’autre choix que d’euthanasier l’animal pour abréger ses souffrances. Les responsables de ce nouveau carnage courent toujours.

Les faits de ce genre ne sont pas nouveaux. Depuis 2010 en effet, les affaires de chevaux mutilés ou attaqués gratuitement sont légions en Belgique. L’un des cas les plus marquants en région liégeoise est sans doute celui de l’Anim’Anerie à Herstal. En août 2011, un poney y avait été égorgé et assommé à l’aide d’un marteau. Près de deux ans plus tard, les auteurs de ce terrible massacre n’ont toujours pas été identifiés.

Aujourd’hui, c’est à quelques pas de là qu’un nouveau fait s’est produit. «  Le 2 juillet dernier à l’aube, je me suis rendue à notre prairie  », raconte Sarah (13 ans), la fille de Michel Breynart. «  Je m’étonnais de ne pas voir le cheval de mon père, Jojo. D’habitude, il vient toujours à ma rencontre et là, il restait couché sur le sol. Je me suis approchée de lui et j’ai découvert l’horreur  ».

L’équidé baignait dans une marre de sang. Les tendons de son postérieur droit avaient été sectionnés à l’aide d’une machette dont les os de l’animal portaient encore les traces. «  J’ai directement appelé le vétérinaire. Malheureusement, il n’a pas eu d’autre choix que d’euthanasier Jojo  », déplore Michel Breynart.

Retrouvez notre dossier complet dans La Meuse de ce mardi.

Les commentaires sont fermés.