31/01/2014

4e édition de l'expo Rallye d'Erable génération

er1.jpg

Grand succès rencontré lors du vernissage de la 4e édition de l'exposition rallye de Erable Génération.

er.jpgFélicitations pour toutes ces œuvres que vous pourrez admirer du 1er au 14 février 2014, du lundi au vendredi de 14 à 16h, dans les locaux du Centre culturel de Herstal.

 

30/01/2014

Polémique au Centre culturel d'Herstal: le bourgmestre Frédéric Daerden fait un geste envers Raoul Hedebouw

fred daerden.jpgLorsque le Centre culturel de Herstal (CCH) refuse que Raoul Hedebouw (PTB) vienne présenter son livre alors que, quelques semaines plus tôt, il acceptait que Frédéric Daerden (PS) vienne présenter le sien… Il n’en fallait pas plus pour créer la polémique dans la commune ! Pour tenter d’y mettre fin, l’eurodéputé-bourgmestre Frédéric Daerden va proposer à Raoul Hedebouw de venir présenter son livre dans une salle communale. Malin, direz-vous ?            

Au début de cette année, une décision du conseil d’administration du Centre culturel de Herstal (CCH) créait la polémique : il refusait que Raoul Hedebouw (PTB) vienne présenter son livre « Première à gauche », sorti fin décembre. Le hic, c’est que quelques semaines plus tôt, il acceptait que Frédéric Daerden vienne présenter son ouvrage, « Le Parlement européen, une voie vers la solidarité ».

Pour calmer le jeu, l’eurodéputé-bourgmestre de Herstal va faire deux propositions ce soir lors du Conseil communal. « Je vais proposer que le CA élabore un règlement relatif à l’expression des mandataires politiques pour éviter toute polémique à l’avenir», explique-t-il. Frédéric Daerden va également « proposer au PTB qu’il occupe une salle communale afin que Raoul puisse venir présenter son livre ».

De son côté, Raoul Hedebouw ne peut que se réjouir de la proposition faite par Frédéric Daerden. Il estime toutefois que Frédéric devrait « reconnaître que le CA du Centre culturel a commis une erreur ».

Le combat des riverains 
des Hauts-Sarts continue

HS.jpgIl y a 10.000 hectares de friches industrielles en Wallonie, dont 1.775 rien que dans le bassin liégeois. Ces chiffres datent de 2008, avant la crise de la sidérurgie. Chertal, avec ses 271 hectares, n’est pas repris dans ces chiffres. Rien que sur les Hauts-Sarts, 60 hectares sont vides, à vendre, ou à louer...


Tels sont les chiffres avancés par le Comité des Riverains des Hauts-Sarts, opposé à l’extension du zoning. Un comité qui calcule aussi qu’au rythme actuel des réhabilitations, il faudra plus de cent ans pour voir la disparition totale de ces friches industrielles.


«Malgré cela, nos responsables politiques persistent encore à vouloir saccager 60 hectares des meilleures terres agricoles d’Europe sur le territoire d’Oupeye», écrit le Comité. «La vérité c’est que les terrains de la SPI ne se vendent plus, nous demandons un moratoire sur la Zone 4, en attendant le devenir de Chertal. Ce sont 271 hectares idéalement situés, avec un accès direct à l’autoroute, à la voie ferrée, à la voie navigable.» 


Le samedi 25 janvier, ces riveriains ont profité de la visite à Milmort du Ministre Jean-Claude Marcourt et du député-bourgmestre Frédéric Daerden pour leur remettre, en mains propres, une demande de rendez-vous. 


«Nous leur avons offert une corbeille de fruits et légumes, symbolisant ainsi la probable dernière récolte sur les terres agricoles de la Zone 4».


Cette prise de contact s’est déroulée dans une ambiance pacifique et conviviale, avec la présence silencieuse d’une vingtaine de tracteurs.