06/09/2014

La Ville de Herstal soutient les fruiticulteurs de la Basse-Meuse

photo (5).JPG

Frédéric Daerden, Député-Bourgmestre de Herstal, a personnellement participé, ce mercredi matin, à la distribution de pommes et de poires produites en Basse-Meuse et achetées par la Ville pour l’ensemble des élèves du réseau communal. 

Il a pu les sensibiliser, ainsi que leurs parents, à l’importance de consommer quotidiennement des fruits issus de notre région afin de soutenir un secteur agroalimentairemis en difficulté par l’embargo décrété par la Russie le 7 août dernier.

 

En effet, c’est un marché majeur pour les producteurs wallons qui se voit brutalement fermé. En outre, l’embargo russe se traduira également par une pression à la baisse sur les prix de pommes et de poires générant des revenus insuffisants pour vivre.

 

Par ailleurs, des récoltes entières pourraient ne pas trouver de débouchés augmentant sensiblement le risque de gaspillage. « J’invite les producteurs disposant d’excédants de production à se mettre en relation avec les banques alimentaires et de mettre en place les collaborations utiles ».

 

Au-delà de la production fruiticole, c’est tout un secteur qui est menacé. L’industrie laitière manifeste d’ailleurs son inquiétude.

 

Plus que jamais, Frédéric Daerden rappelle donc l’importance de consommer des produits locaux. « Il y a un enjeu d’emploi évident ! », dit-il. « Nous nous inscrivons très clairement dans le cadre fixé par la Wallonie. Il faut mobiliser les moyens suffisants et débloquer les aides les plus adaptées tant au niveau régional qu’européen. Il faut aussi multiplier les actions de promotion et de sensibilisation auprès des ménages belges pour booster la demande locale ! C’est l’objectif que nous avons visé par l’action menée dans nos écoles maternelles et primaires. 2500 enfants ont été concernés et, à travers eux, autant de familles. Nous espérons ainsi changer les habitudes de consommation et apporter notre pierre à l’édifice », conclut-il.

02/09/2013

Rentrée scolaire 2013 à Herstal

Herstal, enseignement, rentrée scolaire, Frédéric Daerden, Pascale Steffens, écoles, instruction publique, Ville de Herstal

C’est un nouveau duo qui pilotera à Herstal la rentrée scolaire au sein de l’enseignement communal. C’est un effet une première pour le Bourgmestre de Herstal, Frédéric Daerden, ayant depuis fin 2012 la compétence de l’enseignement, qui assumera cette responsabilité avec la nouvelle inspectrice de l’enseignement communale, Pascale Steffens, en fonction depuis septembre 2012.

L’enjeu est important car l’enseignement communal herstalien est riche de quelque 1.300 élèves en primaire, 1.000 en maternelle et un peu moins de 300 pour l’enseignement spécialisé, soit plus de 2.500 enfants au total.

Pour contribuer à leur formation, l’enseignement communal peut compter sur près de 120 titulaires nommés et 60 temporaires, une quarantaine de maîtres spéciaux (religion et éducation physique) ainsi qu’une centaine d’auxiliaires d’éducation (les surveillantes extrascolaires) sans oublier le personnel d’entretien.

Un enseignement communal dont la devise est de permettre à chaque enfant de s’épanouir, de prendre confiance en soi et d’acquérir les différents savoirs qui lui donneront les moyens de poursuivre sa route dans la conquête de sa citoyenneté.

Pour réussir dans la voie tracée, les autorités herstaliennes souhaitent ouvrir plus encore les écoles sur le monde qui les entoure en touchant à un maximum de disciplines.

C’est ainsi que sera lancé cette année, à destination de tous les élèves de l’enseignement primaire, un projet d’éveil aux arts, et en l’occurrence à la musique, avec un concert autour du thème du “Carnaval des animaux”, d’après l’œuvre de Camille Saint-Saëns.

Par ailleurs, une collaboration sera nouée avec le réseau de bibliothèques communales afin de promouvoir davantage la lecture, clé de voûte de tout apprentissage. Les élèves du degré supérieur poursuivront quant à eux l’éveil aux différentes cultures et philosophies au travers de visites pertinentes et, en mai, par la tenue d’une “quinzaine de la citoyenneté”.

En outre, en collaboration avec notre service communal des Sports, l’expérience de la “quinzaine sportive” sera reconduite, une façon ludique et enrichissante de permettre aux jeunes de prendre durablement goût à l’activité physique. N’oublions pas l’immersion en néerlandais qui rencontre un réel succès se poursuivra à l’école des Cascogniers à Vottem.

Autant d’activités scolaires et parascolaires qui concernent l’ensemble des écoles mais il est évident que chacune des implantations développera des projets en fonction de ses spécificités propres et permettant ainsi de répondre aux attentes des parents comme des enfants qui les fréquentent.

Parmi ces projets, on peut épingler un des grandes nouveautés de cette rentrée scolaire à savoir le lancement du projet pédagogique baptisé “Liers-en-sciences”, une approche didactique assez unique développée à l’école communale de Liers et basée sur l’expérimentation scientifique. Les apprentissages de base se verront ainsi découverts au travers d’une méthode universelle et incontournable pour posséder les clés de compréhension de notre avenir.

Au-delà, un calendrier de visites de toutes les implantations scolaires, par le Bourgmestre et l’inspectrice de l’enseignement, sera instauré afin d’entendre d’ici à la fin de l’année, les acteurs de l’enseignement dans tous les domaines qui concernent la vie des écoles.

Cette proximité avec le monde de l’enseignement se traduira dès ce lundi matin avec leur présence lors de la rentrée à l’école Emile Muraille et à celles de Liers et du Bellenay.