19/12/2012

Colgate Palmolive Milmort: Les employés cherchent un repreneur

Colgate palmolive, Herstal, MilmortLes travailleurs du centre de recherches Colgate Palmolive Milmort (Herstal), qui devrait fermer en juin 2013, cherchent des solutions pour sauver le site et son personnel.

Dans le cadre de leur projet, nommé «Phœnix», un groupe de travail composé d’employés, soutenus par les syndicats CNE et CGSLB, a pris contact avec le gouvernement wallon et plusieurs formations politiques. Ils ont rencontré des membres des cabinets des ministres Antoine, Nollet, Demotte et Marcourt, mais aussi des représentants d’organismes socio-économiques.

Ils ont présenté aux intervenants leurs compétences et leurs pistes de réflexion quant à une reconversion potentielle du site. «Cette reconversion pourrait prendre la forme d’une reprise, en tant que centre de recherches ou d’analyses, par un ou plusieurs acteurs privés ou publics», précise la CNE par communiqué. «Elle pourrait aussi prendre la forme d’une plate-forme d’innovation s’appuyant sur un ou plusieurs pôles de compétitivité.»

«L’objectif est de permettre aux personnes qui perdront leur job de retrouver du travail. Nous voulons mettre en évidence les qualités de travail des scientifiques. Les politiques sont étonnés par notre démarche, mais ils la voient d’un bon œil», ajoute Régine Marbaise, déléguée CNE chez Colgate Palmolive.

Le groupe Colgate Palmolive a annoncé début novembre son intention de fermer en juin 2013 son site de Milmort, comprenant un centre de recherches et une parfumerie qui occupent une centaine de personnes. La procédure de licenciement collectif est en cours. La phase d’information devrait se clôturer durant le mois de janvier.