27/07/2014

Herstal commémorera le 6 août la prise du seul drapeau allemand lors de la guerre 14-18

porte drapeau.jpg

Herstal commémorera le 6 août, dans le cadre des festivités du centenaire de la guerre 14-18, la prise du tout premier drapeau allemand par le soldat Lange, fait unique en Belgique lors de ce premier conflit mondial. A cette occasion, une reproduction de ce drapeau sera remise à l’ambassadeur d’Allemagne, Eckart Cuntz, par le bourgmestre d’Herstal, Frédéric Daerden. Les troupes du 12e de Ligne, qui se repliaient de Visé, avaient dressé à Herstal le 6 août 1914 une embuscade aux Allemands. Lors de l’affrontement entre troupes ennemies, le soldat Lange était sorti d’une maison afin de se saisir du drapeau du 89e régiment Mecklembourgeois.


Ce fait de guerre, unique lors du premier conflit mondial, fera l’objet d’une reconstitution avec des figurants civils et militaires, dont deux pelotons du 12-13e de Ligne de Spa ainsi que l’escorte drapeau du même régiment.


Cette commémoration s’achèvera par la remise à l’ambassadeur allemand Ekart Cuntz, d’une reproduction du drapeau original aujourd’hui disparu.


Cette manifestation se déroulera en présence d’autorités civiles et militaires dont un représentant du Roi ainsi que des ambassadeurs de France et de Grande-Bretagne.


Les festivités du 6 août seront gratuites et ouvertes à la population, a précisé le bourgmestre d’Herstal. Elles s’inscrivent dans un vaste programme de commémorations reprenant un cycle de conférences et diverses animations programmées en marge de la remise du drapeau dont une exposition photos urbaine ainsi qu’une exposition d’armes et de véhicules de la Fabrique Nationale.

 

22/02/2014

Un espace permanent dédié à Charlemagne inauguré au musée communal d'Herstal

charlemagne In.jpgLa Ville d'Herstal a inauguré ce vendredi au sein du musée communal l'espace Charlemagne, un espace permanent qui matérialise un des objectifs qui est l'intégration de la culture comme facteur de redéploiement de la ville mais aussi d'épanouissement humain, a déclaré l'eurodéputé et bourgmestre, Frédéric Daerden, dans son discours.

Le Bourgmestre de Herstal Frédéric Daerden a rappelé l'image industrielle et multiculturelle renvoyée par la Ville "dont on perçoit moins le caractère culturel et historique. Et la commémoration des 1.200 ans de la mort de Charlemagne nous offre une belle opportunité d'atteindre l'objectif de rendre à Herstal son statut de ville historique".Herstal a été durant 15 ans la résidence préférée de Charlemagne.
 
Il y a d'ailleurs signé, en 779, le capitulaire "Haristalense" qui a régi l'organisation quotidienne au sein du Royaume.Cet important document de dix pages, sauvegardé à Saint-Gall (Suisse), est désormais consultable en version digitale et en quatre langues au sein de l'espace permanent.Ce nouvel espace muséal raconte la vie de Charlemagne et ses liens avec la Ville. L'occasion de découvrir également dans une deuxième salle aménagée une maquette de ce qui devait être le palais royal érigé à Herstal.Le musée dispose désormais de deux salles et d'un jardin carolingien qui va s'étoffer au fil des mois. La deuxième phase des travaux est prévue pour septembre. Le personnage de Charlemagne et les traces historiques y seront plus encore développés.
 
Ce projet a nécessité un financement de plus de 100.000 euros.