12/03/2013

Les policiers ripoux se défendent à Herstal

ri.jpgLes esprits se sont quelque peu apaisés après la tornade judiciaire qui, la semaine dernière, s’est abattue sur le commissariat de Herstal. Quatre policiers arrêtés dans un même dossier, la nouvelle avait fait beaucoup de bruit. Avec quelques jours de recul, les rôles des uns et des autres ont été précisés. Parole à la défense…

Trois enquêteurs de la brigade judiciaire et un inspecteur principal de la division intervention avaient été privés de liberté dans le cadre de la subtilisation de biens issus de différentes saisies judiciaires. Certains objets avaient même été revendus sur des sites Internet tels qu’ebay. Alex, l’un des enquêteurs, avait été placé sous mandat d’arrêt par la juge d’instruction liégeoise, Viviane Joliet. Il avait été écroué à la prison de Lantin. Les trois autres, Louis, Alain et Vassilios, avaient été inculpés. À la différence d’Alex, ils avaient bénéficié d’une libération sous conditions. Parmi les conditions figurait l’interdiction pour les trois hommes de se fréquenter ou de rencontrer Benoît Crahay écroué à Huy.

Retrouvez notre dossier complet dans La Meuse de ce mardi.